Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 21:23

Ce blog touche à sa fin, en raison de la limitation du nombre de photos.Qunssaines vue Il n'est donc que justice d'y trouver en bonne place Montluçon, en décor DSC09958et auprès de moi, ceux qui m'ont donné le goût de la marche, de la découverte, de l'aventure... Ce dimanche 20 octobre, la météo a été si agréable que nous avons entrainé mes parents à Quinssaines, pour un joli panorama sur notre ville.DSC09960DSC09959

Vendredi après midi, après le travail, c'est juste en face, que nous avons conduit notre filleréaux mère et fille Mégane pour une vue panoramique de sa ville natale, pour une jolie balade d'1h 45 DSC00066en Réaux parcoursboucle mi-urbaine, mi rurale au départ DSC00073de la Ferme des Réaux.DSC00064

DSC00065L'allée qui mène à la ferme des réaux est bordée de noyers, ce qui n'a pas échappé à mon homme...et nous croisons un étrange équipage : une promeneuse avec 2 chiens, 1 chat, 1 furet, mi-chat-Mi-furet.jpgqui a du mal à les convaincre d'aller dans la même direction, chacun filant sur les points cardinaux opposés...Nous passons près du rucher-école DSC00076et de cet ancien blason de la ville, à qui la végétation envahissante donne des allures de "château au bois dormant". Un panneau situe Réaux chemin de fer à ficellel'ancien chemin de fer à ficelle, qui acheminait de Commentry à Montluçon ses wagonnets de charbon, jusqu'aux usines St Jacques. L'ère industrielle est définitivement tournée, il ne reste guère de trace de ce passé sinon des travées creusées dans la roche de Marignon, un remblai et au loin les cheminées de briques dont la base semble d'ailleurs vue d'ici, DSC00096reposer au cimetière de l'Est. Mais l'intérêt principal de ce circuit, c'est le panorama sur DSC00081l'agglo du Bélvédère de Marignon.

 

On voit clairement la situation de Montluçon dans sa cuvette, et le sillon du Cher se devine dans l'alignement des platanes où se réfugient des nuées d'étourneaux à la tombée de la nuit. DSC00086DSC00091DSC00093DSC00094DSC00088on descend sur le château de La Louvière, offert à la ville par son propriétaire DSC00099inspiré par le DSC00095palais du Trianon de Versailles. Puis nous longeons le ruisseau qui mène au stade du Diénat et dans les rues de Rimard, pour se retrouver rapidement à l'orée des champs, à la fin du jour: 19h, l'heure idéale pour surprendre Réaux chevreuilquelques chevreuils Réaux chevreuilsqui s'aventurent très près de la zone urbaine. J'ai débuté ce blog, il y a 4 ans, après la disparition du blog orange, débuté 4 années encore auparavant. Il m'a permis de garder un souvenir précis de nombreuses balades, et de leur chronologie, tel un album que je feuillète avec plaisir. Il est à l'origine de rencontres étonnantes et enrichissantes. Il reste une façon de partager avec ceux que j aime, des instants où toujours ils m'ont accompagnée, si ce n'est sur les distances parcourues au moins pour telle ou telle photo que je leur destinais. Certaines randos partagées avec amis et/ou famille restent des moments mémorables associés à ces lieux : Le Canigou, Le Morvan, Le Mercantour, La Provence, La Haute-Savoie, les bords de Cher et de la Loire, La Creuse, L'Auvergne, La Corse.... Ce blog a coïncidé également avec de grands changements dans ma vie : mon changement de cap professionnel, et l'envol du nid de mes enfants. Je ne suis pas nostalgique, je regarde au contraire avec un vrai bonheur le chemin parcouru...."En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout" écrivait Albert CAMUS, auteur que j'ai découvert aussi au cours de ces dernières années grâce à mon petit groupe de lectrices bénévoles : "Les Mots qui Réveillent" dont je quitte également prochainement les rangs. Je tourne la page et espère avoir pu procurer à d'autres, au fil de ses articles, une envie de découverte ou ce qu'il pouvait y chercher.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 22:33

Les journées du patrimoine nous ont conduit, cette année sur les chemins DSC09900de la Creuse. Nous avons ainsi pu associer ma belle-maman à cette journée de découverte du hameau insolite de Masgot sur la commune de Fransèches. DSC09858Cette partie du village est vaguement entourée de mystère et de légendesDSC09845 par la fantaisie qu'y a disséminé au gré de ses doutes et convictions DSC09832 un tailleur de pierre et sculpteur du XIXème siècle : François Michaud (1810-1890). Plutôt que de s'exiler , comme les autres maçons de la CreuseDSC09863 vers la capitale, Il a choisi de rester et de contribuer à embellir son environnement le plus proche en y sculptant le granit et lui donnant la forme d'animaux étranges DSC09839et de personnages . Ce « faiseur de Marmots »,DSC09864 volontairement provocateur DSC09860était un peu « fait » DSC09861disait-on, mais peut-être tout autant que les « amis de la pierre de Masgot »? L'association s'évertue à créer des évènements et animations pour plébisciter cet endroit et aider à conserver en bon état ces oeuvres un brin farfelues, les mettre en valeur DSC09859et les rendre accessible. C'est le cas du point d'accueil équipé d'un ascenseur permettant de découvrir une salle d'exposition où la sculpture contemporaine est mise à l'honneur, où l'on y découvre les outils et étapes de la taille, DSC09856un film sur les maçons de la Creuse, et un second DSC09857-copie-1.JPGsur les témoignages d'habitants ressituant un peu leur cadre de vie, quelques outils de la vie DSC09834quotidienne. L'association propose même un audio-guide que j ai pu trouver sur internet. http://www.audiovisit.com/visite_detail.php?visite_id=138

DSC09825Dès l'entrée du hameau on découvre des sculptures façonnées par la Masgot femmesrelève de l'artiste, DSC09867assurée par des leçons données sur place. On remonte la ruelle, et découvrons le potager orné d'une buse, d'une sirène ou encore d'un renard.

La première maison bien restaurée,

puis la DSC09836seconde décorée d'une Marianne,DSC09840de Jules Guéry,DSC09869DSC09850 l'1 de nos premiers président mais aussi de Bonaparte et d'une femme nueDSC09851 (pas tout à fait puisque pour contourner les critiques, il DSC09852la coiffera d'un chapeau !) ou encore une inscription religieuse au balcon . DSC09848Nous avons fait un petit saut dans le passé et retrouvé ce jour là en pleine action :le forgeron, des apprentis maçons appliqués à monter un muret de pierres et un charpentier, travaillant à l'ancienne. Le charpentier s'est même changé, décelant notre curiosité, en guide improvisé pour nous expliquerDSC09828 le pressoir creusé à même le sol granité servant à la fabrique de cidreDSC09917 ou jus de pomme peut-être. Ma belle-mère en oubliait ses jambes douloureuses, et se serait bien engagée dans le sentier qui mêne au reposoirMasgot reposoir DSC09885et la pierre Tounadouere. Ce fut partie remise pour moi, puisque j'y entrainais la semaine suivante mon frère et sa petite famille en vélo. DSC09871DSC09886L'occasion d'éveiller l'imaginaire des mes nièces friandes d'histoire DSC09888et de découverte. Ce parcours en boucle recèle Masgot Pierre et nousDSC09898.JPGbien des surprises : DSC09907une DSC09899DSC09914-copie-1.JPGchanvrièreDSC09905 où l'on mettait à tremper les tiges de chanvre destinées au filage, une DSC09910cressonière et le couderc. Ce chemin peut être prolongé jusqu'à l'étang de Chambretaud,DSC09923 que nous avons finalement rejoint en auto pour pousser DSC09924DSC09920jusqu'à l'étrange église de Sous-Parsat.

DSC09929DSC09927

 

DSC09931

DSC09928

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 18:30

Samedi, l'envie de nous faire une grande balade nous amène à choisir au hasard sur le site tracegps un parcours en boucle proche de chez nous.Auzances Distance : 26 kms, étangs, ruisseau de la noisette, Tour médiéval de Sermur, cela me semble bien convenir, d'autant DSC09779que je connais peu Auzances. Je laisse DSC09775Fred télécharger sur GPS, qu'il maitrise de mieux en mieux, et renonce à toute carte, j ai envie de surprise. Nous arrivons vers 11h en "centre ville " d'Auzances : c'est un petit bourg creusois vieillissant et dépeuplé, tout simplement tranquile. DSC09778On passe devantDSC09777 la chapelle Sainte-Anne, on prend les chemins  qui sentent bons la noisette...puisque c'est le nom du ruisseau que l'on traverse. On arrive au moulin de Secondat et son étang près duquel nous pique-niquons. On DSC09781savourerait bien une petite sieste...mais le chemin nous attend, en sous bois, des blocs granitiques prêt à inspirer des légendes,DSC09784 et puis un beau point d'eau nappé de nénuphars, DSC09786comme ces fameux jardins japonais. On poursuit et découvrons un nouvel DSC09793étang bien plus grand, celui de Beaulon où il doit faire bon pêcher.DSC09798 Un chemin très encaissé et un panneau nous annonce St Rochl'oratoire de St Roch. Un pélerinage se fait ici, fin Août DSC09800.JPGpour honorer le saint, guérisseur et accompagné d'un chien qui se charge de lui ramener le pain qui le nourrit. Une croix, une fontaine et une feuille polycopiée pour expliquer le site. Puis nous arrivons à la tour de Sermur,DSC09801 vestige d'une forteresse féodale détruite lors de la guerre de cent ans. Toute en pierre taillée elle domine à 712 m d'altitude DSC09803.JPGDSC09805-copie-1.JPGle village et offre un beau panorama sur les paysages alentours de la Combraille creusoise au plateau de milles vaches jusqu'aux monts d'Auvergne : on distingue nettement la silouhette du Puy de Dôme, les éoliennes de Chambonchard, DSC09802.JPGAuzances qui est bien éloignée, il est quand même 16h...Mais nous prenons le temps fred.jpgde déguster un cappucino, de lire les indications historiques : toujours la feuille photocopiéeFlo agrafée à l'arbre. Avant que ne soit construite cette tour carrée au XIème siècle naissait ici un oppidum, puis un castrum. Cassini en 1740 vient y faire des repérages cartographiques, puis en 1797, l'astronome Delambre  s'en sert de base pour établir le système métrique et mesurer l'arc méridien Dunkerque-Barcelonne. Toutes ces précisions me font penser à ma "copine" blogueuse H2o, "exilée (?) en Combraille, et voilà qu'en descendant dans les ruelles de Sermur, nous la croisons. C'est elle qui m apostrophe, et je trouve cela tellement incroyable de se trouver là Rencontre(et dire que 10 minutes plus tôt nous aurions pu partager le café que nous remettons toujours à plus tard) que je n'ai pas la présence d'esprit de prendre une photo de nous 2. Mais cette affiche là tombe à pic, non ?. Au retour sur Auzances, DSC09815nous passons près d'un élevage de volaille avec cette sculpture amusante récup d'un pédalier. Des DSC09818.JPGcochonnes en liberté et encore des étangs et ruisseaux dont le Cher, nous sommes proches de sa source à Mérinchal.DSC09819.JPG Le bourg d'Auzances a 18h30 est déjà endormi et les cafés fermés, c'est la fin des vacances, de l'été et des beaux jours, Place à la rentrée et à l'automne et sa nostalgie.

Partager cet article

Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 15:36

Séduite par ce joli coin de Loire, en frontière de la montagne bourbonnaise, que j ai découvert en février (voir articles précédents)DSC09745.JPG j'ai choisi de le faire découvrir à Fred parcoursce samedi, pour nous lancer dans le parcours de 34 kms autour du barrage de Villerest. Nous DSC09625.JPGsommes partis du Pont de Presles vers 9 H, pour parcourir en matinée les 19 kms qui nous séparent de la plage de Villerest, où nous comptons bien nous baigner malgré le temps incertain qui ombrage le joli port de Bully. Comme nous terminerons cette boucle Bully Portvers 20H, je me renseigne auprès du restaurant qui affiche un tentant menu de cuisses de grenouilles, s'il sera possible d'y dîner...mais l'endroit à l'air prisé, car il est complet. Bois pont cascadetteIl se trouve également sur un tronçon du chemin de St Jacques de Compostelle, comme plusieurs indices nous l'indiquerons : ce petit coin notamment, humoristiquement aménagéCoquille St Jacques compostelle2 et nous rencontrerons 2 pélerines, alors que nous venions de repérer une couleuvre en train de tenter de manger un orvet. A force de discuter en observant le combat des reptiles, Couleuvre et orvetnous devons lasser la couleuvre vipérine qui finit par lâcher sa proie, exaspérée..pour ma grande joie : la victime est sauvée ! (voir la vidéo)

Nous arrivons sur le très joli bourg de St Maurice sur Loire, St Mauricepar le parcours de santé aménagé à ces pieds en bord du Ris serpentin.St Maurice Le village est en fête ce jour là, autour du 13ème DSC09670.JPGrassemblement des villages d'Europe de St Maurice (la prochaine édition aura lieu en Suisse). Pour l'heure, nous profitons de l'ambiance festive, et d'un DSC09678.JPGguide local bénévole, qui pour mon plus grand plaisir, nous donne au sommet DSC09679.JPGde la tour, une petite leçon d'histoires et anecdotes sur ce charmant village de caractère. L'une des personnalités du bourg est Joseph Déchelette, archéologue, qui révèlera les traces d'un oppidum à Joeuvres, DSC09672.JPGle hameau sur l'autre rive, et découvrira des silex et pierres taillées en forme St Maurice cadran solairede sanglier et chevaux, DSC09680.JPGdésormais entreposés au musée de Roanne, et reproduites  avec talent par le bijoutier de St Maurice. Nous quittons St Maurice Sur Loire avec un dernier regard sur son DSC09686.JPGcadran solaire, sa tour, son joli point de vue et un DSC09687.JPGsourire en banane au son de la fanfare, qui manque de spectateurs..., mais est tombée à point nommé, pour agrémenter notre randonnée. Nous pique niquons peu après dans les gorges du Lourdon, où un bateau échappé dans ce bras du lac de Villerest, vient nous surprendre. DSC09697.JPGLe tracé est décidément très bien aménagé: les passerelles en bois toutes neuves, DSC09690.JPGles balisage et sécuritépanneaux routiers balisage et sécurité2créés spécialement pour signaliser les randonneurs, je m'aventure sur un poste DSC09643.JPGobservatoire de DSC09702.JPGchasseur et même une rampe en corde surveillée par un tranquille lézard vert. DSC09700Nous retrouvons la civilisation et circulation à DSC09704.JPGla chapelle de St Sulpice, sur la commune de Villerest et obliquons sur le lac, surplombé par un taureau costaud, qui dissuade de raccourcir le trajet à travers champ!DSC09708.JPGPuis on longe les rives du lac, en croisant promeneurs et pêcheurs,pecheur de breme et DSC09717.JPGarrivons à la meule de papeterie, le point info et DSC09721.JPGla plage où nous sommes surpris de ne voir aucun DSC09718.JPGbaigneur. Et pour cause...le drapeau est rouge, à peine ai-je DSC09719.JPGmis les pieds dans la zone de baignade, que je vois se précipiter un jeune secouriste qui nous alerte de l'interdiction municipale en DSC09735.JPGraison de l'opacité récente des eaux qui peut créer un danger (?). Il nous encourage tout simplement à nous baigner en dehors des limitesDSC09722.JPG de surveillance...ce dont nous profitons avant de reprendre le parcours pour une quinzaine de kms sur l'autre versant où l'on entend le sifflet du petit train touristique qui monte au belvédère. Nous longeons le rivage, DSC09729.JPGtraversons le barrage datant de 1984 seulement DSC09728.JPGet nous rendons au parking de la petite gare, où un panorama DSC09738.JPGmagnifique s'ouvre au pied du cadran solaire. DSC09741.JPGDSC09744.JPGNousDSC09751.JPG assistons au départ du petit train qui acheminent DSC09749.JPGen 3,5 kms quelques rares passagers au sommet. Nous suivons la voie férrée DSC09746.JPGen profitant du paysage. Puis descendons par la route jusqu'au ruisseau DSC09756.JPGde la Goutte fronde que DSC09759.JPGl'on traverse plusieurs fois. La fatigue commence à se faire sentir et le dénivelé bien que raisonnable me semble sans fin , d'autant que le ciel s'assombrit. DSC09764.JPGNous essuyons une petite averse vers 19 h avant d'arriver à un escalier final en rondin de bois (et une pensée pour Bubu, DSC09769.JPGet notre aversion commune pour les escaliers de fin de parcours !!) et retrouvons le port de Bully où DSC09772.JPGles clients du restau se régalent, ce que nous ferons à notre tour en nous rendant au restau du lac de Villerest qui m'avait déjà comblée en février et où j 'ai guidé mon homme sans hésitation pour un même menu de batraciens aillés et persillés DSC08137qui récompensent notre performance et termine en beauté cette rando très bien balisée de rouge et jaune (carte inutile) que je recommande.

Partager cet article

Repost0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 18:32

GR52 J6 Z Menton bord de mer3Depuis plus de 6 mois, notre projet d'entreprendre une partie de la Grande Traversée des Alpes alimente nos apéros partagés avec l'ami Bubu. GR52 parcoursNous optons pour le GR 52 Variante qui permet de traverser le Mercantour et de rejoindre la Méditerranée à Menton. Il se parcourt en 5 à 6 jours pour une centaine de kms et nous semble sportif mais raisonnable GR52 J1 Préparatifsen bivouaquant et transportant nos 6 journées de repas. Le topo guide en poche, et une dernière mise au point du contenu de nos sacs, et nous voilà au départ de St Dalmas Valdeblore vers 9h dimanche 4 Août au matin.

Saint Dalmas Valdeblore - Le Boréon
D+ 1510 mètres, D- 1170 mètres, 23 kms durée 11h (pauses incluses)GR52 J1 St Dalmas

On amorce directement une grimpette sévère à un bon rythme que je suis incapable d' assumer avec les 11 kgs de mon sac qui me coupe le souffle. Fred et Alain m'allègent de 2 bons kgs. Contrite, je me désole de jouer les boulets et j'essaie de garder la cadence, tandis qu'Aurore Bubu, Alain et Fred prennent le temps d'une photo sur la pointe du vallon de Bramafan. GR52 J1 St Dalmas Vallon Bramefan2Je prends un peu d'avance, croise un Vététiste (faut être malade !) et reprend un peu confiance. Nous faisons une pause dans la montée du col de Veillos, au-dessus du parking d'où partent des familles entières qui gagnent les lacs des Millefonts.GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Alain2
GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn FredOn rejoint le col du Barn, avec déjà la crainte d'avoir épuisé nos 2 litres d'eau respectifs. La pause déjeuner auprès du lac longGR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Alain3 nous permet de nous réapprovisionner, nous ressourcer et entamer nos repas déshydratés. Fred et Alain se baignent dans cette eau fraîche à 2395 m d'altitude. GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn AlainPuis repartons vers le sommet du col à 2452 m, surplombant les lacs GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Lac Groset discutant avec une randonneuse itinérante et un grenoblois légèrement moqueur qui nous interroge sur notre destination. On entre dans le parc du Mercantour GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Vueet descendons à travers la forêt en longeant des torrents GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Torrent Frednaissants jusqu’à la vacherie du collet en se faisant dévorer par les moustiques et taons. Une piste large nous GR52 J1 St Dalmas Lac Col Barn Vue col Saleseemmène au col de Salèse puis une longue descente le long du lit du torrent; les derniers kilomètres sur le goudron nous achèvent…d'autant qu'en arrivant au Boréon, vers 19h le gîte affiche complet, ainsi que les autres hébergements : camping et hôtel -accès en auto oblige...et son propriétaire nous conseille de descendre jusqu’à la vacherie du Boréon.GR52 J1 St Dalmas Z Bivouac Boréon4 GR52 J1 St Dalmas Z Bivouac Boréon2On plante la tente en travers d’un petit sentier, au-dessus des parkings du parc du loup et la douche tant espérée se fera à l'économie avec la gourde. GR52 J1 St Dalmas Z Bivouac BoréonJe suis carrément honteuse des conditions de ce premier bivouac, dont s'accommode heureusement Aurore dont je ne connaissais pas l'adaptabilité.

Etape 2 : Le Boréon – La Madone de Fenestre
D+ 1550 mètres, D- 950 mètres, arrivée vers 18 h

Au matin, l'humeur est joyeuse, nous démarrons vers 8 h, GR52 J2 Boréon départen prévoyant une étape plus courte. Nous réapprovisionnons GR52 J2 Boréon départ tempetenos gourdes au gîte du Boréon, et son propriétaire nous explique GR52 J2 Boréon départ tempete pont cascade2qu'une tempête, lundi, a provoqué la chute de nombreux arbres. Ce seront ainsi plusieurs obstacles à franchir en montant progressivement en forêt. GR52 J2 Trecoulpas baignade2Nous trouvons de nombreux touristes qui montent au joli lac de Trécolpas (2150 m). Nous nous installons pour déjeuner face à sa petite presqu’île GR52 J2 Trecoulpas déjeuneret profitons de ce joli décor pour une petite lessive et séchage, GR52 J2 Trecoulpas lessivetandis que Fred se baigne dans l'eau où fond la neige encore largement présente.GR52 J2 Trecoulpas lac2

On remonte par un sentier bien raide, jusqu’au Pas des Ladres (2448m)GR52 J2 Trécoulpas Pas de ladres Sommet2 GR52 J2 Trécoulpas chamoisen apercevant les chamois dans les bancs de neige. GR52 J2 Trécoulpas Pas de ladres SommetLa descente est moins difficile, et on arrive dans l'après- midi au sanctuaire et au gîte de la Madone de Fenestre,GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre s'assurant cette fois de pouvoir prendre une douche. Le bivouac GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre Bivouac1est ainsi beaucoup GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre Bivouacplus agréable et tandis que nous prenons le temps d'une lessive dans le torrent, et d'un bain pour FredGR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre BaignadeGR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre LessiveAlain sympathise avec les bergers (père et fils) GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre vachersGR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre vachers2de la vacherie où nous achèterons un délicieux fromage accompagné d'une tarte aux myrtilles achetée au gîte.

Etape 3 : Du Mont Colomb au Lac Niré :

Au matin, le départ se fait tranquillement, après un dernier salut aux bergers,GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre vachers1 GR52 J2 Sanctuaire Madone de Fenestre vachers3et badigeonnage de crème solaire, nous montons vers le Pas du Mont Colomb.GR52 J2 Mont Colomb Il fait chaud et nous apprécions d'être sur un versant ombragé . Le sentier est par endroit très accidentéGR52 J3 Mont Colomb et l'arrivée au sommet précédée d'un passage enneigé,GR52 J3 Mont Colomb neige2 GR52 J3 Mont Colomb sommet3particulièrement escarpée.GR52 J3 Mont Colomb sommet2

La descente commence par une désescalade abrupte qui nous rappelle la cheminée du Canigou, GR52 J3 Mont Colomb sommet4 redescentepuis on reprend notre cheminement à travers les pierriers et les éboulis GR52 J3 Mont Colomb sommet9 redescentependant un long moment. C'est fatigant et les portions sur la neige l'occasion de quelques chutes. GR52 J3 Mont Colomb sommet6 redescenteGR52 J3 Mont Colomb neige1Apparaît bientôt le barrage formant le lac de la Fous. gr52 j3 refuge de NiceOn s'offre une longue pause déjeuner au refuge de Nice ,gr52 j3 refuge de Nice chevaux2 gr52 j3 refuge de Nice pouleamusés par les poules et gr52 j3 refuge de Nice déjeunercharmés par ce décor. Ce sera encore une étape courte car après le passage près d'une jolie cascadegr52 j3 refuge de Nice suite cascade2 nous croisons un couple qui nous annonce une prometteuse « Baisse du Basto » particulièrement difficile.gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré2Nous installerons donc finalement notre bivouac après le lac de Niré, gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré bivouacdans un endroit paradisiaque, peuplé de chamois, gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré chamois3où même la toilette à l'eau fraîche du lac ne contrarie personne. gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré chamoisAprès avoir observé les gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré chamois2passages de chamois pendant de longues heures, et la montée des nuages qui nous réserveront une nuitée pluvieuse et venteuse, nous entamons une partie gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré bivouac Jeu-copie-1de cartes mémorable gr52 j3 refuge de Nice suite lac Niré bivouac Jeu-copie-2qui fait oublier la difficulté prévue pour le lendemain.

 

Etape 4 : Baisse de Basto – Vallée des Merveilles- Col de Raus
7h

Au réveil, nous attaquons la fameuse montée enneigée,GR52 J4 Baisse du Basto puis nous aventurons à travers les pierriers et de gros éboulis,GR52 J4 Baisse du Basto1 perdant parfois les traces du GR, s'aidant des mains, fesses et rampant plus ou moins à 4 pattes..On rejoint la Baisse GR52 J4 Baisse du Basto sommet ventédu Basto, soumise à un vent violent au sommet puis on entame une descente toute aussi minérale et bien enneigéeGR52 J4 Baisse du Basto sommet versant suivant pour rejoindre l' immense lac du Basto, GR52 J4 lac du bastoau milieu de nombreux chamois et de quelques gouttes de pluie qui nous font enfiler le poncho.GR52 J4 lac du basto vu de ValmasqueOn reprend la marche pour une courte montée en lacet à la Baisse de Valmasque, et sommes impatients de découvrir sur l'autre versant la fameuse Vallée des Merveilles.Gr52 J4 Vallée des merveilles On trouve enfin les célèbres gravures rupestres, dont la stèle du chef de tribu. GR52 J4 Stèle chef de TribuOn s'avoue tous un peu déçu, et avons du mal à distinguer les dessins dans les marques répertoriées comme monument historique. La surveillance omniprésente de gardes communiquant avec leur talkie-walkies est même un peu irritante.Gr52 J4 Vallée des merveilles gîte

On arrive pour déjeuner au refuge des Merveilles, où un GR52 Bubu cafésguide nous alarme sur les conditions météo prévues sous alerte orange pour l'après midi. Nous sommes toutefois plutôt fringants et le ciel semble nous autoriser à pousser en dehors des limites très réglementées de la vallée des Merveilles pour bivouaquer après la cime du diable. On contourne plusieurs lacs jusqu’au Pas du Diable Gr52 J4 Vallée des merveilles pas du diableet rencontrons des chamois décidément peu farouches. Gr52 J4 Vallée des merveilles pas du diable chamoisAu sommet on tente de deviner l’étendue d’eau bleue qui nous attend…Bubu sent même les embruns marins, ils me laissent prendre la tête du cortège à flanc de crête pour pouvoir trouver un site de bivouac qui puissent nous raccourcir un peu la prochaine étape... Elle prévoit d'être longue et dans des conditions climatiques moins optimales que jusqu'alors. Nous posons nos tentes au col de Raus, GR52 J5 Départ du col de Raus 6h41avec la déception de ne trouver aucun point d'eau. En ligne de mire, le vieux fort en ruine de l'Authion et une vacherie située à plus d'1 heure, GR52 J5 Départ du col de Raus col d'Authionqu'il ne serait pas raisonnable de rejoindre avec notre état de fatigue, la tombée de la nuit et les nuages s'amoncelant. Nous profitons du spectacle, avec un troupeau de mouton rassemblé par un berger et son chien sur l'autre versant et quelques chamois dont nous contrarions visiblement le parcours et qui resteront à proximité de nos tentes, le temps de notre partie de cartes.
 

 

Etape 5 : Col de Raus – Sospel
D+ 680 mètres, D- 2430 mètres
 , 10h

Avant-dernière étape aujourd’hui, mais quelle longue étape !
Puisqu’on sait que la journée sera longue et sans doute tourmentée, Fred anticipe en nous réveillant vers 6 heures. On range la tente rapidement, puis on entame un long parcours de crêtes, où la pluie ne tarde pas à nous surprendre. Il nous emmène tout d’abord à la Pointe des Trois Communes. GR52 J5 Poudrière des 3 communesOn hésite à poursuivre directement sur Sospel par un sentier GR52 J5 Départ du col de Raus sous la pluiequi coupe au plus court, et nous ferait gagner deux bonnes heures de marche par rapport au topo. Mais le manque d'eau (seulement dans les gourdes !) et l'orage grondant de plus en GR52 J5 Vallée Vésubieplus fortement nous incite à faire le détour par le gîte de camp d'argent. Nous y serons bien accueillis avec un bon chocolat chaud pour nous réchauffer de l'atmosphère humide et brumeuse qui nous donne malgré tout un beau spectacle, mais nous prive GR52 J5 Vue sur la mer à Linière, lavandede la vue panoramique sur la mer, que le propriétaire nous situe à flanc de montagne par les baies vitrées, précisant même qu'il y aperçoit les ferries de Nice...(ha ! Ces gens du sud !!)
GR52 J5 Ruines MémorialUn peu séchés, nous reprenons la route et une nouvelle averse nous cueille dès la sortie du gîte.On arrive toutefois à s'émerveiller des bouquets de lavandes sauvages qui jonchent le chemin et de quelques fraises des bois dont on se régale sur le chemin d'un ancien village en ruine commémorant, char à l'appui, les combats violents qui ont eu lieu à la libération de 1945. Le cheminement est ensuite glissant dans les sentiers boueux menant à la Baisse de Ventabren,
GR52 J5 Vue sur la mer à Linièrela Baisse de Déa, où nous déjeunerons et tenterons de sécher un peu. Au sommet de Mangiabo (1821 m) la vue à 360° est sublime. GR52 J5 Vue sur la mer à MangiaboA peine le temps de la savourer et la vraie descente commence,GR52 J5 Vue sur Sospel canon d’abord raide dans les alpages, puis de manière plus régulière dans la forêt. On GR52 J5 Vue sur Sospel canon2tente de deviner le village de Sospel alentours et lorsqu'on l'aperçoit enfin, il semble persister à rester inaccessible et éternellement lointain malgré les encouragements de nos premières cigales.GR52 J6 Sospel3
On arrive enfin à Sospel vers 19h et il faut rapidement poser nos tentes au camping municipal Donato, et accessoirement soigner les ampoules, GR52 J5 Vue sur Sospel soins ampoulespour aller s'approvisionner à l'épicerie de quelques tomates et pêches dont nous rêvions sur le parcours.



Etape 6 : Sospel – Menton
D+ 1015 mètres, D- 1355 mètres, 8h

Au réveil, l'enthousiasme est palpable, nous touchons au but. Une visite rapide du village nous permet de découvrir son vieux pont médiéval et ses façades colorées.GR52 J6 Sospel2 On tâtonne pour retrouver le GR52 en faisant fausse route par la coopérative et chacun y allant de son pronostic de la direction qu'il faut prendre pour le col du Razet, en poursuivant ou non par le PR jaune emprunté par erreur. Nous finissons par rebrousser chemin et ne démarrons finalement de Sospel que vers 9h30 GR52 J6 Sospel départsous une chaleur écrasante et une montée abrupte durant deux bonnes heures qui malgré l’ombre de la forêt, nous fait transpirer à grosses gouttes. Dans ces conditions, la fontaine de l'Albaréa est quasi miraculeuse et nous offre un bonheur total,GR52 J6 Sospel4 fontaine nous éclaboussant et réhydratant avec délice.GR52 J6 source de l'Albaréa
Au col du Razet, on savoure enfin une première vue sur Menton et la mer ! GR52 J6 Vue sur Menton Col de RazetNous déjeunons au pied du Grand Mont (frôlant la frontière italienne) en étalant nos affaires à sécher à l'ancienne bergerie de Colla Bassa. Puis on descend sur Mourga et commence une remontée dans les ruines de l'ancien Castellar sous une chaleur d’enfer maugréant après les auteurs du tracé de ce GR 52 (messieurs Hansotte, Guerkian et Dardennes) qui ont poussé le vice jusqu'au bout nous faisant regrimper au col du berceau (1090 m) offrant certes une vue impressionnante mais qui se mérite !GR52 J6 Vue sur Menton Col du BerceauUne heure d’effort plus tard, plus aucune montagne ne se dresse devant nous. Juste la mer, immensité bleue s’étendant à perte de vue.
Deux heures d’une descente laborieuse, raide, à travers des graviers glissants, sous une chaleur d’enfer, nous emmène aux premiers signes de civilisation : le viaduc de l’autoroute, les riches maisons… les bougainvilliers magnifiques et enfin… Menton, le bord de mer !GR52 J6 Z Menton bord de mer
Bien conscients de notre tenue complètement extravagante parmi les touristes élégants ! le retour à la réalité estivale de la Côte d’Azur est un peu difficile : foule, bruit, agitation… d'autant que pour accèder au camping St Michel, nous empruntons un tunnel, où la pollution nous fait vivement regretter la montagne …GR52 J6 Z Menton bord de mer2Et comble du final de l'étape, un chien surgit d'un portail et se jette sur Fred. Un reflex heureux, permet aux mâchoires canines d'aboutir dans les alvéoles moelleuses du matelas autogonflant, plutôt que dans les cuisses musclées de mon homme, qui fatigue aidante est dans tous ses états. Le camping est top et peu coûteux, il nous permet de passer une bonne soirée autour d'une onctueuse pizza et de nous permettre le lendemain un accès à la plage par des escaliers dont le dénivelé n'a aucune mesure avec les 5 000 mètres de dénivelés positifs cumulés franchis ses 6 jours. GR52 déniveléLa baignade n'est que bonheur mais il faut déjà penser au retour...GR52 J6 Z Menton bord de mer4J'avais misé sur 5 jours de randonnée itinérante et n'avait pas envisagé que le dimanche, le trajet retour sur St Dalmas en Rando bus pourrait s'avérer plus compliqué. Aussi nous prendrons le train dans l'après midi vers 15h en direction de Nice, et trouverons la ligne Azur N°730 qui conduit ce samedi jusqu'au village de St Martin de Vésubie.... pour 1,50 € seulement .Pour rejoindre St Dalmas à 1 dizaine de kms nous misons sur le stop, (où je me montrerais assez efficace), grâce à un charmant couple de randonneur de 86 ans. Notre périple terminé, nous nous félicitons et séparons sur la promesse de partage de nos photos (3 X 500 environs!!) et si la nostalgie du spectacle des montagnes nous étreint, l'envie de retrouver un doux matelas, un repos mérité et des repas dignes de notre gourmandise prend le dessus.
 GR52 J8 Bonette

Notre retour sera parsemé des jolis panoramas du col de la bonette,GR52 J8 Bonette2 GR52 J8 Bonette3du village de Barcelonnette, de retrouvaille familiale au cabanon de l'oncle Dédé à Chabotte (près de Gap) et de baignade dans les eaux du barrage de Serre-ponçon.(toutes les photos à voir en diaporama dans l'album GR 52 Mercantour à droite)

Partager cet article

Repost0
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 18:58

Nos vacances d'été ont vraiment débuté, cette année, à notre entrée dans le parc National du Mercantour, en bonne compagnie avec  Alain, Aurore et Bubu. Allos nous 5Nous avons posé la voiture ce samedi matin au parking du Laus (à 2110 m) 1 Allos parking du Laussur la commune d'Allos, en s'acquittant de 6 €, pour débuter une randonnée en boucle d'environ 5h avec uniquement le pique-nique du midi dans le sac à dos, histoire de se mettre en jambe pour un périple prochain de 6 jours en autonomie sur le GR52.1 Allos accès balade - boucle des lacs Nous empruntons le chemin agrémenté de panneaux explicatifs sur la géologie, la faune et la flore et bifurquons au3 Allos Plateau de Méouille bout de 15 mn en direction du 4 Allos grimpette c'est particol de la petite Cayolle et Mont Pelat (3051 m), pour traverser le plateau de Méouille et amorcer un sentier pentu, qui après avoir franchi notre premier banc de neige, 5 Allos 1er banc de neigenous fait découvrir le lac de la petite Cayolle. Fred ne résiste pas à une fraiche baignade et 5 Allos lac petite Cayolle marmottede son oeil expert nous désigne nos Allos Chamoispremières marmottes qui jouent à cache-cache tout près de nous et distinguons également quelques chamois juste au-dessus de notre aire improvisée de pique-nique.5 Allos lac petite Cayolle pique-nique Ce ne seront pas les seuls énergumènes Allos couple laisseà nous éberluer : un couple arnaché, l'homme tractant sa compagne avec 4 Allos grimpette c'est parti 2une corde nous fait halluciner. Nous reprenons l'ascencion vers le col (2639 m) 5 Allos lac petite Cayolle vu du colet découvrons le lac des garrets6 Lac des Garrets et un superbe panorama sur les sommets Allos panorama crêtesoù se tenait la frontière entre la Savoie et la France avant son rattachement en 1860. Se dévoile d'un côté le lac du Lausson (2327m) 6 Allos lac du Laussonet de l'autre à 2228m les 54 hectares de bleu turquoise du lac d'Allos, plus grand lac naturel d'altitude d'Europe. Nous prenons la pose, http://i42.tinypic.com/1z55115.gifchacun notre tour avant de dévaler vers cet envoûtant décor. 8 Allos MarmotteLes marmottes gambadent sans s'alarmer de notre présence. L'arrivée à proximité du lac est un régal, http://i42.tinypic.com/k36rtt.gifnous prenons le temps de siroter un verre sur la terrasse du gite situé sous la chapelle de Notre Dame des Monts, 8 Allos lac Notre Dame des Monts Chapellepuis repartons ravis de notre journée vers la vallée de la Tinée d'où démarrera notre long périple de 6 jours.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 20:04

 

Un week-end chez notre Bougeotinette, et nous l'entrainons cette fois sur les chemins des "Pays des châteaux à vélo" jusqu'à celui de Chenonceau.R 2013 07 Vélos Chenonceau nous En partant d'Onzain par  le passage souterrain de la ligne de chemin de fer, R 2013 07 gare Onzainnous rejoignons Chaumont sur Loire. Cela crève un peu le coeur de quitter les berges (encore ensevelies sous les eaux il y a moins d'1 mois), R 2013 07 Loire à Chaumontpour s'élever en direction de Vallières, en pleine chaleur. La moindre petite ombre me donne l'excuse d'une halte, comme auprès R 2013 07 lavoir à Vallièresde ce lavoir, puis de R 2013 07 étang solognotcet étang solognot où il fait bon profiter d'un peu de fraicheur. Le circuit jalonné de petite pancarte verte avec un vélo, R 2013 07 Vélos vignessillonne la campagne entre champ de blé et vignes.R 2013 07 Még bain de blé Nous parcourons tranquillement les 30 kms en un peu R 2013 07 entre vignes et blémoins de trois heures, et découvrons enfin les rives du Cher à Chisseaux. Nous nous amusons de l'originalité des girouettes forgéesR 2013 07 Poissons Girouette Chisseaux qui ornent le chemin de halage. Je n'ai trouvé aucune information les R 2013 07 Renard Girouette Chisseauxconcernant, mais leur auteur m'a semblé plûtot bien inspiré en juchant Maître Renard R 2013 07 Station girouette reinessur un arbre sous-perché...ou encore ses reines siamoises et dame de coeur attendant sur l'ancien quai de gare. Nous devons malheureusement accélerer nos coups de pédale pour avoir une chance d'apercevoir le château des Dames justement. Il faut pour cela traverser le pont qui enjambe le Cher à Chisseaux afin d'accéder gratuitement à la magnifique vue sur ce gracieux bijou R 2013 07 Vélos Chenonceau nous2de la Renaissance. Pas le temps d'une visite, mais ces quelques minutes de contemplation nous suffisent à combler notre bonheur R 2013 07 Vélos Chenonceau nous3et récompenser nos efforts. Il nous faut rapidement rejoindreR 2013 07 Vtt gare Chenonceaux la station SNCF à 2 kms R 2013 07 Vtt gare Chenonceaux terenviron, tout près de l'entrée au château de Chenonceau pour nous engouffrer dans le TER à 18h37 qui nous ramène à Onzain, pour finir la soirée en barbecue familial.

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 20:52

Ce dimanche nous partons en fin de matinée de la maison,DSC08877 pour une rando improvisée et "locale" de 35 kms. Nous quittons notre prolifique cerisier (cette année) ... DSC08883pour rejoindre par les chemins de couraud, l'étang de Sault DSC08886qui fait le bonheur des joggueurs du dimanche matin. Surplombant Montluçon, la caserne DSC08887Richemond et DSC08888le quartier de Fontbouillant. Nous longeons le bois de la brosse, et les locaux de "la charité" DSC08893DSC08890reconvertis tout récemment en maison de retraite. Les sentiers de Lavault-Ste-Anne mènent directement en bord du Cher DSC08897en passant au DSC08907niveau du hameau du theil par un étrange et amusant tunnel,tunnel 100 marchesbaptisé des "100 marches" (bien qu'il n'en compte que 79 marches) - sous la voie ferrée menant de Paris à Ussel. Nous arrivons face à la base de kayac que j ai eu la chanceDSC08908 de fréquenter à l'adolescence, et au pied d'une petite cascade. Le sentier au bord de la rivière est un régal, offrant un peu de fraicheur, alors que la température est enfin digne de la saison.libellule Nous pique-niquons sous le nez des gracieuses libellules bleues DSC08920et au son des chants des grenouilles qui s'en donnent à coeur joie. Nous poursuivons le sentier au plus près des berges DSC08923jusqu'à la commune de Lignerolles, passons au pied du rocher d'escalade et atteignons la passerelle installée par hélicoptère dans ces gorges en 2007. DSC08934DSC08940DSC08935Nous dégotons quelques fraises DSC08936des bois en guise de dessert qui nous donnerons l'énergie pour monter sur le vieux bourg de St Genest, avec ses restes de chapelle, DSC08941puis traversant le hameau de Rillat, nous replongeons dans les gorges du Cher pour aller dénicher le château de l'Ours. chateau oursPas simple à apercevoir dans la végétation, nous nous fions au Gps, pour traverser le ruisseau et atteignons notre bel objectif à 16h. Plâne au dessus DSC08956de ses ruines archéologiques, DSC08959la triste légende d'Odile de Montluçon et de son enfant, caché au creux de ces bois, errant vêtu d'une peau de bête qui firent baptisé l'endroit de ce curieux nom pour notre région. Nous relongeons à nouveau le Cher suivant un sentier aléatoire creusé par les pas des pêcheurs, jusqu'à apercevoir le pont et le barrage de Prat. Le retour n'est ensuite constitué que de montées sur les hauteurs d'Argenty, pour rejoindre le hameau d'Ouche, tout près du foyer où je travaille DSC08963et arriver à la tombée du soir 21h au bord de l'étang de Sault et retrouver notre maison, contents de notre virée d'environ 35 kms, jonchée de décors familiers.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 19:29

S'il est un lieu de balade en bourbonnais qui mérite le détour, c'est le joli village médiéval d'Hérisson situé aux portes du pays de TronçaisDSC08755 et à moins de 20 kms de Montluçon.

C'est un lieu qui réunit à la fois l'histoire, avec ces ruines DSC08763et les fouilles archéologiques de l'ancienne cité fortifiée de Cordes; le relief : nous avons d'ailleurs choisi de parcourir "le circuit des crêtes" ce samedi DSC08790et l'eau d'abord tranquille et attirant les peintres qui se plaisent en quai de l'Aumance, et plus sauvage comme je l'aime : avec la "cascade du Saut du loup". DSC08783J'avais déjà composé un article en juillet 2010, lorsque j 'y avais entrainé Ysa et Tong. http://bougeotte.over-blog.fr/article-cascade-bourbonnaise-le-saut-du-loup-herisson-53684651.html ainsi que sur le hameau de Chateloy qui alors avait son clocher.

http://bougeotte.over-blog.fr/article-herisson-eglise-de-chateloy-et-vierge-a-la-grappe-de-raisins-53687311.html 

C'est mon frère Alain qui m y a accompagné ce week end, découvrant l'église de Chateloy surplombant l'Aumance, telle une vigie, décoiffée, DSC08812avec sa charpente au sol, prête à être remontée. DSC08810Il m a donné un concert improvisé sur la cloche DSC08806posée à terre (en attendant l'ouverture du festival de musique en bourbonnais). Nous avons connu ce village dans notre enfance, plus vivant, plus peuplé, et terriblement vide ce samedi. Pourtant il était à l'honneur du journal de ce dimanche, avec un article , http://i39.tinypic.com/34pdh8l.jpgtraitant du clocher, et une page entière consacrée à l'animation théâtrale, que le Footsbarn propose chaque été dans ce joli cadre. Partis de la poste, nous avons démarré la balade au pied du pont de DSC08760l'Aumance en directionDSC08758 de la porte de Gateuil, en passant au pied des ruines. La montée vers la croix de l'ours a découragé un couple en tandem qui a rebroussé chemin au niveau du moulin. DSC08762Le panorama sur le village,ses ruines et le val d'Aumance m 'a, au contraire donné des forces supplémentaires et l'idée d'un détour par un autre sentier celui de Mongarnie pour partir à la recherche du "Saut du loup".DSC08775 En recherchant le loup... nous trouvons les agneaux que nous évitons de déranger en pleine têtée, et apprécions le site.DSC08780 DSC08782Nous remontons à la côte du lac,DSC08781 apercevons au loin le manoir de Montchenin, DSC08785rejoignons la Quécoule, ferme-auberge cadre de nos fêtes familiales, puis rejoignons les hauteurs de Chateloy, veillée par la jolie vierge au raisinDSC08793. En environ 3h nous parcourons notre circuit d'une douzaine de kms  DSC08813au pas cadencé pour finir la soirée au cinéma, offrir la séance de la "grande boucle" en guise de fête des pères.

Partager cet article

Repost0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 18:36

Le dernier jour de notre séjour chez notre fille, nous l'avons embarquée dans un petit tour de VTT, DSC08564au départ de chez elle, menant sur la commune de Chouzy-sur-Cisse, où son chéri aime pêcher.DSC08563

Bien que les panneaux de parcours soient bien élégants,Chouzy nous avons eu du mal à nous fier au balisage, mais peu importe, nous étions DSC08557avec notre pépette et DSC08620des images du passé se glissaient dans mon inconscient. Il me semble qu'hier à peine, le père Noël avait fait son bonheur avec ce petit vélo à roulettes (enlevées sans délai). Nous traversons les bois, puis les champs en surplombant la LoireDSC08560 DSC08558et longeant la Cisse, DSC08565traversons la voie ferrée et nous trouvons devant une scène étonnante : 2 montgolfières sont en cours de montage, et nous assistons avec plaisir au déploiement de ces aéronefs dans une ambiance bon enfant.Montgolfière En moins d'1/2 h les ballons s'envolent sous nos yeux et ravis de ce spectacle inattendus nous reprenons la route pour le bourbonnais.

Partager cet article

Repost0